Cogeco Communications publie ses résultats du troisième trimestre de l’exercice 2018

Les produits ont augmenté de 12,7 % (15,0 % selon un taux de change constant(1)), pour atteindre 637,1 millions $.
Le BAIIA ajusté(1)a augmenté de 33,1 millions $, ou 13,0 % (15,2 % selon un taux de change constant), pour atteindre 287,3 millions $.Les flux de trésorerie disponibles(1)se sont établis à 108,5 millions $, une hausse de 3,6 % (3,4 % selon un taux de change constant) par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent.Un dividende déterminé trimestriel de 0,475 $ par action a été déclaré.MONTRÉAL, 11 juill. 2018 — Cogeco Communications inc. (TSX:CCA) (« Cogeco Communications » ou la « Société ») a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers du troisième trimestre clos le 31 mai 2018, conformément aux Normes internationales d’information financière (les « IFRS »).Pour le troisième trimestre de l’exercice 2018 :• Les produits ont augmenté de 72,0 millions $, ou 12,7 %, pour atteindre 637,1 millions $, essentiellement stimulés  par la croissance de 44,1 % au sein du secteur des Services à large bande américains, les produits étant demeurés stables au sein du secteur des Services à large bande canadiens, facteurs contrebalancés en partie par une diminution de 1,3 % au sein du secteur des Services de technologies de l’information et des communications aux entreprises (les « Services de TIC aux entreprises »). Sur la base d’un taux de change constant, les produits ont augmenté de 15,0 %, essentiellement en raison des facteurs expliqués ci-dessous :Les produits des Services à large bande américains ont augmenté de 51,2 % selon un taux de change constant, principalement en raison de l’acquisition de la quasi-totalité des actifs des systèmes de câblodistribution de Harron Communications, L.P., exerçant ses activités sous le nom de MetroCast (« MetroCast »), le 4 janvier 2018. La hausse est également attribuable à la croissance interne découlant des hausses tarifaires entrées en vigueur en septembre 2017 et à la croissance soutenue du nombre de clients des services Internet et de téléphonie, facteurs contrebalancés en partie par une légère diminution du nombre de clients du service de vidéo.Les produits des Services à large bande canadiens sont demeurés stables en raison des hausses tarifaires entrées en vigueur au premier trimestre de l’exercice 2018, conjuguées à la migration de clients vers des forfaits de plus grande valeur, facteurs contrebalancés par l’offre de prix promotionnels pour les clients, une diminution des unités de service primaire et les produits non récurrents de 2,1 millions $ enregistrés à l’exercice précédent relativement à des règlements auprès de fournisseurs comptabilisés au troisième trimestre de l’exercice 2017. Compte non tenu des produits non récurrents de 2,1 millions $ enregistrés à l’exercice précédent, les produits auraient augmenté de 0,7 %.Les produits des Services de TIC aux entreprises sont demeurés stables selon un taux de change constant, principalement en raison de la hausse du taux de désabonnement et des pressions concurrentielles sur les tarifs des services d’hébergement et de connectivité réseau, facteurs contrebalancés par une augmentation des produits tirés des services de colocation et d’informatique en nuage.(1) Les termes désignés n’ont pas de définition normalisée selon les IFRS; par conséquent, ils peuvent ne pas être comparables avec des mesures semblables utilisées par d’autres sociétés. Pour plus de détails, se reporter à la rubrique « Mesures financières non définies par les IFRS » du rapport de gestion.• Le BAIIA ajusté a augmenté de 33,1 millions $, ou 13,0 %, pour s’établir à 287,3 millions $. Sur la base d’un taux de change constant, le BAIIA ajusté a augmenté de 15,2 %, en raison essentiellement des facteurs suivants :une hausse de 65,0 % du BAIIA ajusté des Services à large bande américains selon un taux de change constant, essentiellement en raison de l’acquisition de MetroCast; contrebalancée en partie par
 
une baisse de 1,9 % du BAIIA ajusté des Services à large bande canadiens selon un taux de change constant en raison des produits stables et d’une augmentation des charges d’exploitation. En excluant les produits non récurrents de 2,1 millions $ enregistrés à l’exercice précédent, le BAIIA ajusté serait demeuré stable;
 
une baisse de 2,6 % du BAIIA ajusté des Services de TIC aux entreprises selon un taux de change constant qui s’explique principalement par les produits stables et par une augmentation des charges d’exploitation.
• Le bénéfice de la période s’est chiffré à 64,5 millions $, dont une tranche de 61,3 millions $, ou 1,24 $ par action,  était attribuable aux propriétaires de la Société, contre 76,2 millions $, ou 1,55 $ par action, pour la période correspondante de l’exercice 2017, principalement en raison d’une augmentation de la dotation aux amortissements et des charges financières, contrebalancée en partie par une augmentation du BAIIA ajusté et par une diminution des impôts sur le résultat.
• Les flux de trésorerie disponibles se sont établis à 108,5 millions $, une hausse de 3,7 millions $, ou 3,6 %. Sur la base d’un taux de change constant, les flux de trésorerie disponibles ont augmenté de 3,4 % en raison de la hausse du BAIIA ajusté et d’une baisse de la charge d’impôts exigibles, facteurs contrebalancés en partie par l’augmentation des charges financières et des acquisitions d’immobilisations corporelles, d’immobilisations incorporelles et d’autres actifs principalement attribuable à l’acquisition de MetroCast.
• Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation ont diminué de 54,5 millions $, ou 22,5 %, pour atteindre 187,2 millions $, essentiellement en raison d’une diminution de 54,8 millions $ des variations des activités d’exploitation sans effet sur la trésorerie qui découlent principalement des variations du fonds de roulement, ainsi que de l’augmentation des impôts sur le résultat payés et des charges financières payées, facteurs partiellement contrebalancés par l’augmentation du BAIIA ajusté.
• La Société a publié ses projections préliminaires pour l’exercice 2019. Sur la base d’un taux de change constant et sur une base consolidée, la Société prévoit que la croissance des produits, du BAIIA ajusté et des flux de trésorerie disponibles pour l’exercice 2019 se situera entre 6 % et 8 %, entre 8 % et 10 % et entre 18 % et 25 %, respectivement.
• En juin 2018, la Société a annoncé que sa filiale, Cogeco Connexion, avait acquis 10 licences de spectre dans la bande de 2500 MHz de Kian Telecom dans des régions non métropolitaines de l’Ontario pour 8 millions $. Ce transfert a été approuvé par Innovation, Sciences et Développement économique (« ISDE ») Canada le 21 juin 2018. En mai 2018, Cogeco Connexion est devenu le soumissionnaire retenu pour 23 licences de spectre dans les bandes de 2500 MHz et de 2300 MHz, situées principalement dans ses zones de couverture de services filaires en Ontario et au Québec, dans le cadre des enchères de licences de spectre restantes organisées par ISDE Canada, pour un prix total de 24,3 millions $. Ces deux transactions ont été menées à terme en juin 2018 et le coût de ces licences de spectre sera comptabilisé au quatrième trimestre de l’exercice 2018 et ne sera pas inclus dans la définition des flux de trésorerie disponibles et de l’intensité du capital, des mesures non définies par les IFRS.
• Au cours de sa réunion du 11 juillet 2018, le conseil d’administration de Cogeco Communications a déclaré un dividende déterminé trimestriel de 0,475 $, comparativement à un dividende de 0,43 $ par action payé au cours de la période correspondante de l’exercice 2017.Pour la période de neuf mois close le 31 mai 2018 :• Les produits ont augmenté de 114,6 millions $, ou 6,8 %, pour atteindre 1,79 milliard $, essentiellement stimulés par la croissance de 24,0 % au sein du secteur des Services à large bande américains et la croissance de 0,8 % au sein du secteur des Services à large bande canadiens, facteurs contrebalancés en partie par une diminution de 4,6 % au sein du secteur des Services de TIC aux entreprises. Sur la base d’un taux de change constant, les produits ont augmenté de 8,9 %, essentiellement en raison des facteurs expliqués ci-dessous :
Les produits des Services à large bande américains ont augmenté de 30,4 % selon un taux de change constant, principalement en raison de l’acquisition de MetroCast. La hausse est également attribuable à la croissance interne découlant des hausses tarifaires et à la croissance soutenue du nombre de clients des services Internet et de téléphonie, facteurs contrebalancés en partie par une légère diminution du nombre de clients du service de vidéo.
 
Les produits des Services à large bande canadiens ont augmenté de 0,8 % en raison des hausses tarifaires, de la migration de clients vers des forfaits de plus grande valeur et de la croissance soutenue du nombre de clients du service Internet, facteurs contrebalancés en partie par l’offre de prix promotionnels pour les clients, la diminution du nombre de clients des services de vidéo et de téléphonie et les produits non récurrents de 2,1 millions $ enregistrés à l’exercice précédent relativement à des règlements auprès de fournisseurs comptabilisés au troisième trimestre de l’exercice 2017. Compte non tenu des produits non récurrents de  2,1 millions $ enregistrés à l’exercice précédent, les produits auraient augmenté de 1,1 %.
 
Les produits des Services de TIC aux entreprises ont diminué de 2,9 % selon un taux de change constant, principalement en raison de la hausse du taux de désabonnement, des pressions concurrentielles sur les tarifs des services d’hébergement et de connectivité réseau et des produits non récurrents de 2 millions $ enregistrés à l’exercice précédent liés à une convention de droits irrévocables d’usage conclue au deuxième trimestre de l’exercice 2017. Compte non tenu des produits non récurrents de 2 millions $ enregistrés à l’exercice précédent, les produits auraient diminué de 2,0 %.• Le BAIIA ajusté a augmenté de 45,1 millions $, ou 6,0 %, pour s’établir à 802,9 millions $. Sur la base d’un taux de change constant, le BAIIA ajusté a augmenté de 7,7 %, en raison essentiellement des facteurs suivants :
une hausse de 33,3 % du BAIIA ajusté des Services à large bande américains selon un taux de change constant, essentiellement en raison de l’acquisition de MetroCast;
 
la stabilité du BAIIA ajusté des Services à large bande canadiens selon un taux de change constant, essentiellement en raison d’une croissance des charges d’exploitation supérieure à la croissance des produits; facteurs contrebalancés en partie par
 
une baisse de 7,5 % du BAIIA ajusté des Services de TIC aux entreprises selon un taux de change constant, qui découle principalement d’une diminution des produits et d’éléments non récurrents. Compte non tenu des produits non récurrents de 2 millions $ enregistrés à l’exercice précédent relativement à une convention de droits irrévocables d’usage et du profit non récurrent de 1,8 million $ comptabilisé en tant que réduction des charges d’exploitation au premier trimestre de l’exercice 2017, les produits auraient diminué de 2,1 %.• Le bénéfice de la période s’est chiffré à 282,8 millions $, dont une tranche de 276,6 millions $, ou 5,61 $ par action, était attribuable aux propriétaires de la Société, contre 227,9 millions $, ou 4,63 $ par action, pour la période correspondante de l’exercice 2017, principalement en raison de la réduction de 89 millions $ (70 millions $ US) des impôts différés qui se rapporte à la récente réforme fiscale américaine, et d’une augmentation du BAIIA ajusté, facteurs contrebalancés en partie par une augmentation de la dotation aux amortissements, des frais d’intégration, de restructuration et d’acquisition et des charges financières.• Les flux de trésorerie disponibles se sont établis à 274,8 millions $, une baisse de 48,1 millions $, ou 14,9 %, par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent. Sur la base d’un taux de change constant, les flux de trésorerie disponibles ont diminué de 15,9 %, en raison d’une hausse des acquisitions d’immobilisations corporelles, d’immobilisations incorporelles et d’autres actifs conjuguée aux frais d’acquisition ainsi qu’aux charges financières additionnelles essentiellement liés à l’acquisition de MetroCast. Cette diminution a été contrebalancée en partie par l’augmentation du BAIIA ajusté et par la baisse de la charge d’impôts exigibles.• Les flux de trésorerie liés aux activités d’exploitation ont diminué de 202,7 millions $, ou 33,2 %, pour atteindre 408,0 millions $, essentiellement en raison de l’augmentation des impôts sur le résultat payés, des variations des activités d’exploitation sans effet sur la trésorerie qui découlent principalement des variations du fonds de roulement, des charges financières payées et des frais d’intégration, de restructuration et d’acquisition, facteurs partiellement contrebalancés par l’augmentation du BAIIA ajusté.« Dans l’ensemble, nous sommes satisfaits de notre performance pour le troisième trimestre de l’exercice 2018, a déclaré M. Louis Audet, président et chef de la direction de Cogeco Communications inc. Les résultats de Cogeco Connexion sont demeurés stables par rapport au troisième trimestre de l’exercice 2017, malgré le fait que notre filiale des Services à large bande canadiens a procédé à l’implantation d’un nouveau système avancé de gestion des clients et a ainsi temporairement réduit ses activités de marketing et de vente au cours de la période d’intégration du système. »« Les résultats positifs générés par notre filiale des Services à large bande américains cadrent avec les attentes à la suite de l’acquisition des systèmes de câblodistribution de MetroCast plus tôt cette année, a poursuivi M. Audet. Les principales étapes de l’intégration sont maintenant terminées, tout comme le changement de l’image de la marque, qui est devenue Atlantic Broadband. Nous sommes maintenant prêts à procéder au lancement de TiVo et à l’augmentation des vitesses Internet pour ces clients. »« Les résultats de notre filiale des Services de TIC aux entreprises, Cogeco Peer 1, se stabilisent, comme l’a démontré la tendance observée au cours de ces derniers trimestres, a ajouté M. Audet. Notre équipe continue de concentrer ses efforts sur le développement et l’offre d’une gamme de solutions pertinentes ainsi que sur la prestation de conseils avisés au sein d’un marché où la concurrence est très forte et en constante évolution. »« Nos perspectives pour l’exercice 2019 laissent entrevoir une année à venir exceptionnelle qui devrait notamment être marquée par une hausse importante des flux de trésorerie disponibles. Nous nous attendons à atteindre cet objectif tout en poursuivant les investissements dans nos activités et en améliorant notre réseau afin d'offrir des vitesses Internet de 1 Gigabit dans environ 60 % de notre zone de couverture au Canada et 85 % de notre zone de couverture aux États-Unis d'ici la fin de l'exercice financier », a conclu M. Audet.AU SUJET DE COGECO COMMUNICATIONSCogeco Communications inc. est une société de communications. Elle est le 8e câblodistributeur en importance en Amérique du Nord. Au Canada, elle exerce ses activités sous le nom de Cogeco Connexion au Québec et en Ontario, et aux États-Unis, sous le nom d’Atlantic Broadband, dans 11 États longeant la côte Est, du Maine jusqu’en Floride. Cogeco Communications inc. fournit à sa clientèle résidentielle et d’affaires des services Internet, de vidéo et de téléphonie au moyen de ses réseaux de fibres bidirectionnels à large bande. Par l’intermédiaire de sa filiale Cogeco Peer 1, Cogeco Communications inc. fournit à sa clientèle commerciale une gamme de services de technologies de l’information (colocation, connectivité réseau, hébergement, informatique en nuage et services gérés) grâce à ses 16 centres de données, à son vaste réseau FastFiber Network® et à plus de 50 points de présence en Amérique du Nord et en Europe. Les actions subalternes à droit de vote de Cogeco Communications inc. sont inscrites à la Bourse de Toronto (TSX:CCA).RAPPORT AUX ACTIONNAIRES
Périodes de trois et de neuf mois closes le 31 mai 2018

Recommended For You

mm

About the Author: Bob Cooper

Bob Cooper is Canadian Business Tribune''s senior editor. He is also a nationally syndicated newspaper columnist and a bestselling author. He lives in London Ontario and covers the intersection of money, politics and finance. He appears periodically on national television shows and has been published in (among others) The National Post, Politico, The Atlantic, Harper’s, Wired.com, Vice and Salon.com. He also has served as a journalist and consultant on documentaries for CBC and Global News . In 2014, he was the winner of the Society of American Business Editors and Writers' investigative journalism award, and the winner of the Izzy Award for Journalism from Ithaca College's Park Center for Independent Media. He was also a finalist for UCLA's Gerald R. Loeb Award and Syracuse University's Mirror Award. Before becoming a journalist in 2006, Sirota worked in Washington for, among others, U.S. Rep. Bernie Sanders, the U.S. House Appropriations Committee Minority Staff and the Center for American Progress.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *